Aide aux déshérités.

Sixtine a résolu de passer une année après son bac pour se consacrer aux exclus qui souffrent de la solitude et de la misère dans un quartier défavorisé de Naples.

La règle de Point Cœur est que les jeunes volontaires mènent une vie communautaire, parlent exclusivement la langue du pays, même entre eux, et apportent aux pauvres présence et accompagnement pendant un an.

Les contacts avec leur propre famille doivent être réduits ou inexistants surtout les 6 premiers mois.

C’est un engagement total qu’il faut saluer.

Nous avons aidé Sixtine à boucler son budget.


Il y a actuellement 20 maisons Points-Cœur dans des quartiers de périphérie (bidonvilles, slums, favelas), dans 17 pays.

Ce sont des petits foyers d’accueil de jour au cœur d’un quartier défavorisé. Dans chacune de ces maisons vivent 4 à 6 jeunes qui accueillent et visitent quotidiennement leurs voisins et les personnes les plus souffrantes.

Les volontaires assurent ainsi une veille dans leur quartier pour se rendre disponibles aux personnes les plus isolées. Par leurs visites, ils tentent de rejoindre ceux que la spirale de l’exclusion a profondément marginalisé.

Ils assurent aussi un service semblable dans les lieux de grande souffrance : hôpitaux, prisons, orphelinats, maisons de retraite, monde de la rue, etc.

Publié le dimanche 5 mars 2017, par ADMINISTRATEUR, et mis à jour le 7 mars 2017.